Mémo et guide

L’installation

Le composteur est installé sur un sol plat, bêché au préalable pour faciliter la colonisation par les vers de terre, les insectes, etc…

Les déchets de maison

  • le papier journal,
  • les sciures et copeaux de bois,
  • l’essuie-tout,
  • les mouchoirs en papier,
  • les plantes d’intérieur, etc…

Les déchets de cuisine

  • les coquilles d’oeufs,
  • le pain, les fanes et les épluchures de légumes,
  • le marc de café et les filtres en papier,
  • les fruits et les légumes abimés, etc…

Les déchets de jardin

  • les fleurs fanées,
  • les tontes de gazon,
  • les mauvaises herbes,
  • les tailles d’arbres fruitiers,
  • les feuilles, etc…

Les bon mélanges

Pour réaliser un bon compost, il est important de mélanger les catégories de déchets opposées entre elles :

  • les carbonés (tailles, branches, feuilles mortes, papiers…) avec les azotés (déchets de cuisine, tontes de gazon, pousses vertes…).
  • les humides (gazon, déchets de cuisine…) avec les secs (branches, paille, sciure,papiers…).

 

Pour réaliser ces mélanges, il y a deux solutions. Vous pouvez :

  • brasser les déchets dès le départ,
  • disposer les déchets par catégorie en couches minces alternées.

L’entretien

L’entretien régulier du compost nécessite :

  • une bêche pour aérer et mélanger le compost.
  • un seau pour collecter les déchets fermentescibles de la cuisine.
  • un arrosoir pour humidifier (taux d’humidité inférieur à 50%).